Escales
un Mahé 36 en vadrouille

Accueil > blog > carnet de bord 4

[blog] carnet de bord 4

mercredi 5 février 2020

Lundi 3 février

Une heure du mat’, j’ai des frissons, je claque des dents et je monte le son … Clac, fait la voile en tombant dans le dévent : je réalise soudainement, le vent qui vire, 40°, me tirant au passage du royaume de Morphée. Le temps d’empanner, clac clac, et c’est reparti, mais dans l’autre sens. Une heure sur le pont, à attendre qu’il se stabilise, ça semble être bon.

Avec un peu de chance, ce régime méditérannéen de chasse au vent qui tourne et se cache est terminé. Place aux alizés, ou ce qu’il en reste, ils n’ont pas l’air bien vaillants.

Je viens de passer le Cap Vert et, 1000 milles (soit env 1800 km) depuis les Canaries.

Comme d’habitude, les prévisions étaient sous-estimées, le vent est bien là (et la mer aussi, façon machine à laver).

Mardi 4

Je leur avais dit, à ceux que la traversée effrayait, du haut de mon expérience de vieux loup de mer avec une seule transat à son actif : “vous verrez, un vrai tapis roulant. Inconfortable, mais un tapis roulant”.
Comme d’habitude j’aurais mieux fait de fermer ma grande gueule. Parce que, hopitin ! Je le savais, hein, je le savais. Mais j’avais oublié, d’une force !, que c’était inconfortable !

Plus de bateaux à mon AIS depuis hier soir, c’est à dire aucun cargo à moins de 100 milles, aucun voilier à moins de 30 ou 40.

J’ai eu les Tibor par sms, ils sont un peu plus au nord que moi, 560 milles devant environ. Ils se traînent, un peu comme moi.

Mercredi 5

J’aimerais bien connaître le nom de ce petit oiseau rase-les-vagues, à peine plus gros qu’une hirondelle. Je me demande bien ce qu’il peut trouver à manger dans cette étendue désertique.

Dérouté (mais de peu) à la demande du CROSS pour prendre des nouvelles d’un voilier avec malade à bord, ils font route vers le Cap Vert, contre vents et courant. Ca doit être dur à bord. Finalement, j’aurai couru plus de temps que prévu, près de 6h, à la poursuite de ce bateau, tout ça pour deux maigres conversations VHF. Qu’importe, il m’a dit que cela lui avait fait du bien, mais il a aussi dû être déçu, pensant sans doute que je l’escorterais jusqu’à Mindelo. « réconfort moral », avait dit le CROSS. J’ai fait ce que j’ai pu : pas grand chose.

Finalement la mer s’est un peu calmée, ou alors elle a tourné, c’est plus probable. La navigation est presque belle, du coup.

Vos commentaires

  • Le 06/02/20, Bernard et Pascale En réponse à : carnet de bord 4

    Nous aussi on nous avait parlé d’un tapis roulant... mais en définitive, nous avons eu droit au grand huit de la fête foraine ! Ne t’en fais pas, Escales connaît le chemin...
    Amitiés P et B

    répondre ︎⏎

  • Le 05/02/20, C’est moi En réponse à : carnet de bord 4

    Ben merde alors !
    Ça se lit comme une nouvelle ton truc.
    J’attends la suite et prends soin de toi.
    Bisous

    répondre ︎⏎

blog | photos | depuis le début | tweets | Suivre la vie du site RSS 2.0 | made with SPIP depuis 2003