Escales
un Mahé 36 en vadrouille

Accueil > blog > Entre marteau et enclume

[blog] Entre marteau et enclume

mardi 28 janvier 2020

Dimanche 26

Enfin ! 4 mois d’attente qui se terminent !
J’ai vécu de belles amitiés à Arreciffe, mais je suis impatient d’être parti. Françoise et Guy sont gentiment venus me larguer les amarres, dans un vent très léger. La mer est plate, idéal pour une reprise
Gran Canario s’étale lentement à mon bord, ses pétroliers, ses bateaux de prospection sous-marine, et les raffineries. Difficile dans ces conditions de lui trouver du charme.

Je croise un banc d’une dizaine de dauphins, ils remontent vers le Nord. Deux d’entre-eux s’écartent, et viennent inspecter cette drôle de chose. Comme d’habitude, ils se mettent devant l’étrave et nagent de côté pour mieux m’observer.

Au revoir, les Canaries

Le vent finit par se lever, la mer aussi, il est temps de se préparer pour la nuit. Un timide quart de lune montante m’éclaire la route.

Lundi

La nuit a été bonne, si on peut dire. J’ai commencé par me reposer par tranche de 30 min, mais je n’ai pas réussi à dormir. Devant le -très peu- de bateaux sur l’eau, je suis passé à un rythme plus reposant : 10min de veille, 1h de sommeil. Je suis reposé.

Belle journée, un ciel bleu avec quelques nuages. Le fond de l’air est frais. La mer est croisée et donc agitée, inconfortable comme prévu. Je tente au maximum d’aller au sud ouest, pour éviter deux zones de calmes qui se formeront d’ici 2 à 3 jours, j’espère passer dans le trou de souris qu’elles laisseront.

Mardi

J’ai longé les côtes de l’Afrique cette nuit, je me rapproche de Dakhla en Mauritanie. Du coup, les alarmes n’ont pas cessé, ni les crachats incompéhensibles dans la VHF. J’ai peu dormi. Je vire à l’ouest, toutes. Il est temps d’éviter cette zone du Cap Blanc, merdique à souhait avec ses haut-fond, et de sortir du trafic commercial.

Le vent a faibli, pas un seul nuage à l’horizon, la journée est belle, et chaude. Pour la première fois j’enlève ma polaire \o/

Le soleil va se coucher, bientôt. Je rage décidément de n’avoir pas installé d’hydro-générateur, je vais devoir faire une heure de moteur presque tous les jours visiblement :/

Position du moment 24°13 Nord, 18°05 Ouest

PS : Ce billet est publié par email (enfin, j’espère qu’il le sera bien !). Si vous laissez un commentaire, j’en serai avisé par mail également, mais je ne pourrai pas y répondre. Et si vous souhaitez m’écrire, vous pouvez utiliser le formulaire de contact.

Vos commentaires

  • Le 29/01/20, Paumé En réponse à : Entre marteau et enclume

    Merci des nouvelles 😙

    répondre ︎⏎

  • Le 29/01/20, Marge En réponse à : Entre marteau et enclume

    On ne t’envie pas, mais on espère que tu es suffisamment barjot pour te faire plaisir dans ces conditions.
    Biz (d’un canari, aussi).

    répondre ︎⏎

  • Le 29/01/20, Bernard et Pascale En réponse à : Entre marteau et enclume

    Quel plaisir pour nous qu’Escales ait retrouvé la route du grand large ! Nous suivons ta trace AIS et les conditions météo. Nous espérons que la houle va se calmer et te souhaitons de bonnes conditions de navigation !
    Amitiés B et P

    répondre ︎⏎

  • Le 28/01/20, Ben c’est moi quoi. En réponse à : Entre marteau et enclume

    Bon je chouine, mais je suis contente pour toi. Fesse bouc me rappelle que l’année dernière on visitait la serre aux papillons au jardin botanique de Nancy et que Isis est là depuis 1 an.
    Bons vents ami et bisous.

    répondre ︎⏎

blog | photos | depuis le début | tweets | Suivre la vie du site RSS 2.0 | made with SPIP depuis 2003