Escales
un Mahé 36 en vadrouille

Accueil > blog > La bestiole

[blog] La bestiole

jeudi 30 juillet 2020

Le confinement en Guadeloupe m’avait beaucoup fait re-réfléchir sur la question des animaux à bord, surtout en voyant les bateaux copains confinés avec les leurs (Captain Jack sur Clarity, Nicotine sur Tibor, Mia de Cissampo, notamment). J’avais commencé à regarder la SPA locale, ou encore le refuge de Marie Galante, mais ils ne présentaient essentiellement que des « gros » chiens de type Créole (une non-race de chiens, tellement métissés qu’ils deviennent presque une race à part entière tant ils se ressemblent), ou alors des chiens à poil long. Je voulais éviter les uns pour des facilités de transport en avion, le cas échéant, et les autres pour éviter les pertes de poils, et des nettoyages compliqués. Et puis, de toute façon, le départ vers Grenade et sa quatorzaine approchait, il était idiot d’adopter là.

J’ai pris contact avec le seul refuge de Grenade au début de la quarantaine, ils m’ont tout de suite répondu que « Baby Roo » semblait correspondre à ma recherche, même s’ils ne pouvaient prédire quelle serait sa taille adulte.
Elle avait à peine deux mois, un peu abîmée par son abandon, mais elle correspondait à ma recherche (y compris de « gueule cassée »), j’ai donc pris rendez-vous pour rencontrer l’équipe et répondre au questionnaire.

De questionnaire, il n’y as pas eu : on m’a présenté « Baby Roo », qui m’a tout de suite léché le visage, puis, confortablement calée sur mon bras, s’est endormie. Il n’y avait sans doute pas de meilleur questionnaire, et je ne pouvais rien dire : j’avais été adopté.

Voilà 15 jours maintenant que nous apprenons à nous connaître. J’ai beaucoup de chance, elle n’a aucun souci avec le bateau, ses bruits et ses mouvements, et ne semble pas sujette au mal de mer. Elle fait déjà 99% de ses besoins dehors, ma seule contrainte étant qu’elle n’a pas d’endroit prédéfini, c’est un peu la course à la crotte chaque jour.

Elle a maintenant un joli poil entre le blond et le beige, il ne reste qu’un bout d’oreille qui n’a pas totalement récupéré. Sa patte avant droite, qui partait en oblique, s’est auto-réparée, sans doute Baby Roo avait-elle besoin de marcher, grimper, courir dans le sable, pour se fortifier un peu.
Elle continue à ignorer presque l’intégralité de mes interdictions et de mes ordres, évidemment. Mais elle supporte déjà collier, harnais et laisse, même si clairement elle déteste. Bref, tout est en bonne voie.

Je ne voulais pas garder son nom d’adoption, qui « ne sonne pas bien » en français. Et puis, c’est une référence à la culture anglo-saxonne (Roo est un personnage de la BD pour enfants Winnie the poo).
Après Mousse (bof), j’ai craqué pour (Miss) Prickly, en référence à la baie où je suis mouillé … jusqu’à découvrir la signification argotique de Prickly. Comme m’a dit gentiment une australienne du mouillage, « dear, you just can’t name her that way, it’s too unrespectful ». Ce sera donc GG (Gigi), faute de mieux.

Me voilà donc avec un nouvel équipier, pour le meilleur comme pour le pire.

Vos commentaires

  • Le 01/08/20, Bernard et Pascale En réponse à : La bestiole

    GG est vraiment adorable !!
    Quelle chance elle a eu de croiser ton chemin !! elle ne pouvait sans doute pas trouver mieux...
    Elle a déjà adopté le hublot pour tenir la veille !!

    • Le 03/08/20, henri En réponse à : La bestiole

      Adorable … et un vrai caractère de chien, déjà ! :-)

      Et elle a le pied marin (enfin, pas trop, elle est encore très gauche), ni le bruit des moteurs, ni la première nav’ ne l’ont effrayé ! \o/

    répondre ︎⏎

  • Le 31/07/20, RAL3020 En réponse à : La bestiole

    Oh, l’évolution en photo de la petit bête est saisissante et tellement belle à voir ! Félicitation pour cette adoption ! ❤️

    • Le 31/07/20, henri En réponse à : La bestiole

      Oui, entre le traitement, la bouffe et le calme d’un foyer, elle a bien évolué \o/

    répondre ︎⏎

blog | photos | depuis le début | tweets | Suivre la vie du site RSS 2.0 | made with SPIP depuis 2003