Escales
un Mahé 36 en vadrouille

Accueil > blog > Parce qu’il faut partir

[blog] Parce qu’il faut partir

samedi 4 janvier 2020

J’ai reçu confirmation hier que le moteur était bien arrivé sur l’île (\o/), j’ai pris rendez-vous : l’intervention aura lieu lundi prochain, dans le port de Calero, tout près d’ici.

Je réalise seulement aujourd’hui qu’il ne me reste plus « que » une semaine ici. Une semaine pour s’organiser, faire tout ce que j’ai pu remettre à plus tard depuis trois mois, une semaine pour profiter des amis que j’ai fini par me faire ici. Sept jours.

J’ai soudain un peu de mélancolie, et de peur, de reprendre cette vie nomade, à peine commencée. J’imagine que c’est une réaction évidente après s’être arrêté aussi longtemps dans un endroit, avoir créé des liens, et des amitiés. Il n’y a pourtant rien, exactement rien, d’autre qui me retienne. Mais la vie est si douce ici.

Samedi prochain, le 11 donc, j’arrive au bout des trois mois de réservation du port. J’ai pensé un moment à prolonger jusqu’au dimanche, pour gagner encore 24h avec eux, de toute façon rien ne se passera à Puerto Calero le dimanche.

Mais je partirai samedi, parce que si je ne pars pas là, si je ne reprend pas mon long chemin maintenant, alors demain il sera trop tard, je serai encalaminé, sans forces aucune. Et dès que ce moteur sera monté, je serai à Las Palmas pour faire mes courses et les derniers préparatifs, avant le grand saut.

C’est tout de même un drôle de rythme de vie qu’on se choisit, parfois …

Coucher de soleil sur Arrecife, Lanzarote
Télécharger (1.1 Mo)
blog | photos | depuis le début | tweets | Suivre la vie du site RSS 2.0 | made with SPIP depuis 2003